Mec logo

Des nouvelles de Marie-Ève

Titre du bulletin : Sur le métier 100 fois remettez votre ouvrage!

C’est à mettre à l’épreuve sa résilience que Marie-Ève a passé le plus clair de son temps lors des derniers mois. Habituée depuis 1993 (!) à ce que les visites médicales se substituent aux périodes d’entraînement, c’est donc sans surprises que notre athlète a surmonté tous les obstacles s’étant dressés devant elle depuis Rio. Ce n’est assurément pas une petite bactérie mangeuse de chair qui allait venir à bout de ses incroyables capacités à surmonter les problèmes!

Décidée à revenir encore plus forte sur son vélo, c’est plus que jamais sur les Olympiques de Tokyo 2020 que notre paracycliste se concentre. L’entraînement est donc repris de plus bel sachant que chaque séance est d’une importance capitale pour la prochaine saison.

S’il y a quelque chose qui décrit bien Marie-Ève, c’est son acharnement. Ceux qui la connaissent savent à quel point sa détermination n’a d’égale que sa motivation. De nouveau appuyée par son entraineur de toujours Eric Van den Eynde que ce soit sur rouleau ou en salle, notre paracycliste suit religieusement les conseils de ceux qui la conseille.

Les prochains mois seront déterminants afin d’optimiser sa forme pour bien performer dès le début de la saison en avril. Des compétitions auxquelles elle participera l’été prochain, il va sans dire que le Championnat du monde en septembre aux Pays-Bas revêt une importance capitale.

Ses objectifs sont clairs : des podiums aux trois premières coupes du monde (dont la troisième à Baie-Comeau en août), rien de moins. Il y a certes l’obtention des précieux standards pour sa sélection au Championnat du monde qui va planer tout au long de la saison, mais quoi de mieux qu’un podium pour bâtir la confiance et démontrer qu’elle peut être une fière représentante de son pays.

Réaliste, Marie-Ève ne veut pas regarder trop loin en avant, une étape à la fois est la stratégie à adopter. Le plan de match sera pour la prochaine année de participer aux plus d’épreuves possibles et c’est dans cette optique qu’elle devrait prendre part aux Panam en août.

C’est donc de mettre à profit toute l’énergie dont elle est dotée auxquels les prochains mois d’hiver seront consacrés. Sa progression l’an passé alors qu’elle revenait à la compétition font partie des éléments motivants pour la suite.

Il va sans dire que l’objectif ultime sera de représenter le Canada aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Réaliste, Marie-Ève sait pertinemment qu’elle ne devra pas brûler les étapes et qu’elle a encore plusieurs coups de pédale à donner d’ici à ce que la flamme olympique soit allumée au Japon.

Résilience, détermination, dépassement de soi, accomplissements personnels et sportifs et bonheur de se dépasser sont au menu. Je suis convaincu que Marie-Ève saura concocter la recette parfaite pour y parvenir!


Back to Home

Financiers

  • Lepavois
  • Capture d  cran 2016 07 24   09.28.56

Produits et services

  • Velo espace
  • Logo komforto
  • Logo nergie cardio
  • Biok
  • Og polar logo

Associations sportives (Partenaires)

  • Logo cycling canada cyclisme
  • Logo fqsc
  • Uci
  • Logo race clean

Propulsé par Medalist